Quinton - plasma marin - 250 ml

 

Nous l'avons testée pour vous et voici quelques idées d'utilisation :

Pour l'hygiène bucco-dentaire : Par son action dynamisante et régénérante, le plasma de Quinton agit de façon très efficace sur le parodonte (en particulier en cas de parodontite). Le Quinton isotonique peut s'utiliser en bain de bouche. Il peut aussi pénétrer plus rapidement dans les zones difficiles d'accès à l'aide de la cavitation hydrodynamique de la brosse à dents Broxo. Les nombreuses études réalisées sur la brosse à dents électrique Broxo (conçue pour un massage vigoureux des gencives) confirment une amélioration de l'index gingival inégalée par aucune autre brosse à dents manuelle ou électrique. C'est pourquoi nous pensons qu'associer cette brosse à dents avec le Quinton isotonique ne peut qu'accélérer le processus de guérison du parodonte.

L'eau de Quinton isotonique s'utilise aussi avec la buse nébuliseur du jet dentaire Broxo. Versez un peu de Quinton au fond du réservoir (sans dilution), attendez que quelques goûtes s'évacuent à la sortie de la poignée puis clipsez la buse sur la poignée, amorcez l'appareil et la nébulisation commence. Ce "nuage" très fin est propulsé à grande vitesse et permet une pénétration in situ du Quinton (visage, gorge, gencive...). Ce nuage peut se respirer par le nez ou la bouche. Certains de nos clients l'utilisent avec d'autres solutions naturelles. N'oubliez pas de bien rincer l'appareil ainsi que la canule nébuliseur (avec de l'eau douce), pour que le Quinton ne sèche pas dans la pompe ou dans la buse. Si vous ne respectez pas cette précaution, votre buse nébulisation ne fonctionnera plus et votre Broxo Orajets pourrait lui aussi connaître de grave problème qui ne seront pas couverts par la garantie. Soyez donc très prudent. Demandez à notre conseiller en cosmeto-préventodontie des informations complémentaires : santeparodonte.sylvain@gmail.com 

 

Qui était René Quinton ?

 

Les principales contributions de René Quinton

Quinton a démontré l'importance d'un équilibre parfait entre les fluides intra et extra-cellulaires, ainsi que le fait que les changements osmotiques indispensables à la vie s'effectuent grâce au plasma sanguin et au maintien de ses caractéristiques. Il a également montré que l'eau de mer isotonique pouvait être utilisée à la place du plasma sanguin. Grâce à cette découverte, le nom de ce plasma marin a été popularisé sous le nom de "Plasma de Quinton".

Sa théorie, mise en pratique dans les multiples dispensaires marins ouverts dans toute la France, a contribué à sauver la vie de milliers d'enfants grâce à l'utilisation du plasma marin. Quinton n'a jamais considéré ce plasma comme un médicament, mais comme un fluide extracellulaire, exactement adapté aux besoins des cellules vivantes.

 

De la théorie de René Quinton aux preuves scientifiques

En 1897, René Quinton a formulé un nouveau principe qui a révolutionné les paradigmes scientifiques de l'époque.

Il découvrit que la vie animale, qui émergeait à l'origine des océans, tend à maintenir les conditions de ses origines malgré les variations qui se sont produites au fil du temps. Au lieu d'obéir passivement à l'influence de son environnement actuel, la vie résiste à ces changements. Les êtres vivants restent de véritables êtres marins, dont les cellules continuent à vivre dans les mêmes conditions aquatiques que celles des cellules primitives. Des maladies apparaissent en raison de l'altération de cet environnement essentiel.

 

"L'environnement marin, d'où la vie est originaire, est le plus grand écosystème de la planète."

Cette formulation a conduit René Quinton à fonder sa théorie scientifique sur un postulat universel : l'eau de mer, réduite à l'isotonicité, a une composition chimique similaire à celle du plasma sanguin. Grâce à cette idée, Quinton a formé sa thérapie de base : reconstruire la cellule endommagée à l'aide de l'eau de mer. En 1904, Quinton publie "L'Eau de Mer, milieu organique", où il pose les bases de ses théories et rassemble différentes preuves scientifiques des bienfaits thérapeutiques de l'eau de mer.