Répondre à ce sujet


Résumé de l'étude sur la rétention des micro-organismes dans les brosses à dents

Posté par SANTE PARODONTE le 08/12/2016

 

ETUDE CLINIQUE DE

L. BUNETEL. S. TRICOT-DOLEUX. M.BONNAURE-MALLET

RÉSUMÉ PAR M. MICHEL MORET

Afin de pouvoir comprendre pleinement les résultats de cette étude sur la rétention de micro-organismes en fonction du type de brosse à dents utilisé, il est utile de rappeler les caractéristiques des 3 micro-organismes qui ont été utilisés :

-    Porphyromonass gingivalis : Cette bactérie est un germe à anaérobie stricte c'est à dire incapable de résister à une exposition à l’air.

-    Streptococcus mutans : Cette bactérie est un germe à aéro-anaérobie préférentiel fragile, c'est à dire qu'il a une faible survie après 24h, ceci même dans un milieu où est maintenu une anaérobie relative (à l'abri de l'air).

-    Candida albicans : Cette levure est un germe à aérobie (c'est à dire qui vit dans l'air) préférentiel très résistant, ce qui explique sa survie voire sa multiplication après 24h.

En se référant aux numérations (tabelles de mesures) des pages 3 et 4 il ressort clairement et d'une façon indiscutable que la brosse à dents BRAUN, qui par sa conception possède une niche susceptible de maintenir au niveau de la tige une anaérobie relative, permet la survie de germes anaérobies ou de germes aéro-anaérobies préférentiels c'est à dire P.gingivalis et S.mutans alors qu'avec les autres brosses à dents c.à.d. Broxobrush, Sonicare et Jordan ces bactéries ne survivent pas pendant une durée de 24h.    .

Par contre s'agissant de la levure aérobie préférentielle "Candida albicans", celle-ci ne vivant qu'à l'air et étant très résistante elle survit sans problème sur toutes les brosses à dents et même se multiplie après 24h sur la brosse manuelle JORDAN.

Les 2 premiers paragraphes de la conclusion de cette étude clinique (P.7) résument d'ailleurs clairement cette situation et met en évidence la survie des bactéries anaérobies lorsque la tige de la brosse à dent présente de par sa conception une cavité faisant office de "réservoir” à microbes, micro-organismes, virus, etc....

Genève, le 22.04.1997

N.B. Durant les années soixante les brosses à dents manuelles avec des brins de soies naturelles ont été graduellement remplacés par des brins synthétiques car le canal médullaire des soies faisaient office de réservoir à éléments pathogènes.

Commentaires : 0


Merci de vous connecter pour repondre sur le forum

Répondre à ce sujet